21.4.07

Français de Montréal: Votons Bayrou pour faire tomber cette France des privilèges


J'ai arrêté mon choix de vote pour Bayrou il y a trois mois et je m'en suis ouverte à mon époux et à ma fille aînée qui votent tous les deux. Eux ils restaient indécis mais nous échangions de temps en temps sur les élections.

Je suis anonyme pour la plupart des lecteurs de ce blog mais pour me décrire je dirais que je suis super éduquée (niveau doctorat), que je me tiens informée de la politique Française, Canadienne, Québécoise et internationale quotidiennement (j'y consacre près de deux heures par jour), que je tiens un blog politique depuis un an et demi, que mon mari a le même niveau d'éducation que moi, que nous sommes plutôt relativement aisés, grâce aux opportunités que nous a offertes le Canada, mon 3ème pays, que nous avons émigré de France il y a 16 ans ne réussissant pas à nous intégrer comme immigrés en France sous le régime socialiste. Nous avons envoyé nos enfants ici à l'école Française gérée par le réseau des écoles Françaises à l'étranger et nous sommes restés très proches de la France et de ses valeurs. Nous avons toujours voté socialiste avec un pincement au coeur car l'échec de notre intégration en France est largement du à une négligeance majeure que les socialistes ont eue pour les gens comme nous.

Ici au Canada, je me suis impliquée à l'école de mes enfants et j'ai eu l'occasion de connaître beaucoup de familles françaises venant chercher des opportunités économiques. Je loge actuellement une étudiante Française qui m'a raconté son parcours de combattant à la chasse au boulot en France. Mon fils a eu un tuteur Français, un étudiant venu lui aussi à le recherche d'un espoir dans cette Amérique Française. J'ai appris à pardonner. Je me suis aperçue que la France des vingt cinq dernières années n'a pas seulement négligé ses immigrés mais aussi ses couches populaires et ses jeunes. Le socialisme du fric fut ravageur, sans scrupules, parce qu'il avait à se faire aimer du capital. Pour comprendre le malaise de la France des vingt cinq dernières années, je crois qu'il faut connaître les Français déplacés à l'étranger, leurs difficultés, le changement de valeurs auquel ils doivent s'adapter, l'insécurité, la perte d'identité. Personnellement, mon époux et moi-même étions à notre deuxième intégration en venant au Canada, je pouvais comprendre l'angoisse de ces gens qui n'ont jamais quitté chez eux mais qui ont dû le faire poussés par les nécessités économiques et le désir de déboucher l'avenir pour leurs enfants. Comme tous les immigrés, ce sont les espoirs portés sur les enfants qui constituent essentiellement la cause du départ. Et dire que Strauss Kahn veut nous imposer un impôt, pour nous donner le 'privilège' de rester Français. Je crois qu'une bonne partie des politiciens en France sont complètement détachés de la réalité. Je crois que c'est un privilège pour la France que d'avoir certains de ses enfants, repoussés par les difficultés économiques dues à la mauvaise gestion de ses dirigeants, oser tenter leur chance ailleurs. Il faut avoir pris du recul avec la France aussi pour comprendre l'évolution du pays ces vingt-cinq dernières années. Ce recul, nous le voyons dans les yeux de nos amis Français quand nous retournons au pays pour une visite. Nos meilleurs amis se sentaient un peu coupables de notre départ, le fait qu'ils n'ont rien pu faire pour nous garder. A chacune de nos visites ils nous égrenaient les difficultés locales et à chacune de nos visites nous voyions, le coeur gros, que nous avions eu raison de partir. Nos amis étaient aussi anxieux de notre réussite ici et quand ils ont été en mesure de la constater, quel soulagement...Ceci est une preuve de leur amitié mais aussi une preuve d'impuissance, le sentiment qu'ils ne pouvaient rien faire pour changer les choses.

Le prix du départ pour une famille est l'éloignement entre sa propre identité et celle des enfants qui naissent et grandissent à l'étranger. Ceux-ci embrassent les valeurs de la nouvelle société dans laquelle ils vivent, et qui le leur reprocherait ? Mon fils est un anglophile passionné. Nous passons des heures à table discutant des vertus de Shakspeare. Nous lui imposons la lecture des auteurs Français mais son coeur est ailleurs et cela nous attriste un peu. Mon mari et moi aimions la France de tout notre coeur et continuons à l'aimer, nous voulions inculquer les valeurs Françaises à nos enfants. Nous avions fait le choix de ce pays pour y vivre et travailler et nous n'avions pas pu y construire notre avenir. Je ne sais malheureusement pas ce qu'il en est pour nos enfants, qui sont nés en France mais qui ont grandi au Canada, en ce qui concerne cet attachement que nous avons à la France...

Hier, s'est tenu autour de la table de la cuisine le conseil familial avant le vote. Chacun vote comme il veut, bien sûr, mais nous échangions nos dernières impressions.
Je dois dire que tout au long de ces trois mois, Bayrou ne m'a pas déçue une seule fois. Il a le discours clair, la parole sensée, et cette aptitude à communiquer. Il ne nous prend pas de ses hauteurs de candidat comme Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy le font du haut de leur perchoir pour protéger le petit peuple comme ils le laissent entendre. Toute la démarche de Royal de démocratie participative m'a parue fausse. Nous avons besoin de gens compétents pour nous gouverner et en qui nous pouvons avoir confiance. L'essentiel c'est la relation de confiance. La démocratie participative part du postulat que la relation de confiance est rompue, ce qui est vrai, mais pour la rétablir, on la nie en quelque sorte en établissant des tribunaux populaires pour les candidats. C'est fondamentalement une proposition qui contient une contradiction interne. Ségolène est, aussi, froide, elle ne sait pas établir le contact et elle me paraît comme une personne très dure et qui s'est révélée extrêmement opportuniste et geignarde pendant cette campagne. Quand ça allait bien c'était grâce à elle et quand ça allait mal c'était la faute des autres. Ce ne sont pas forcément les 'qualités' d'une chef d'état, qualité pour manipuler, oui, mais pas pour diriger.
L'empathie est une qualité première chez un leader. Elle est le pouvoir, non pas de dire aux autres 'venez vous mettre à ma place', c'est ce que Royal a fait tout le temps, mais de montrer aux autres qu'on sait se mettre à leur place. Bayrou sait le faire à merveille et avec naturel. C'est un leader qui a les mêmes qualités d'empathie que Bill Clinton par exemple. Quant à Sarkozy, je ne veux pas en parler trop. Pour nous il n'a jamais été question de voter pour lui. Il est le candidat de la droite qui est inquiète surtout de se faire caser pour les cinq prochaines années, de la confrontation entre les communautés, de la manipulation, de l'ego surdimensionné, de la frondeur qui veut se faire aimer. Tout cela en fait un candidat bien pitoyable et vraiment pas apte à occuper le poste du président de la république.

Et puis il y a eu la lettre que chacun des candidats a adressé aux Français à l'étranger. Seul Bayrou s'est distingué dans sa lettre en sachant se mettre exactement au niveau de nos préoccupations spécifiques, tout comme il l'a fait dans son programme national pour les Français de France. Je dois réitérer ici que depuis que j'ai décidé de voter pour lui, Bayrou ne m'a pas déçue une seule fois. J'ai pleinement confiance qu'il sera le meilleur président pour les Français, n'en déplaise au journal Le Monde et à tous ceux qui se sont auto déclarés les bien pensants de la république. Ma fille m'a rejoint depuis deux semaines dans ce choix et hier mon mari était choqué du traitement réservé à Bayrou dans Le Monde. Son analyse était correcte, il y a perçu du mépris, le mépris de l'establishment pour un homme parti de rien en politique, sans relations, sans ancrage familial en politique et sans fronde. Il y avait aussi du mépris de la part de DSK quand il a voulu se dissocier de la mention faite par Bayrou sur lui comme premier ministre. Il y avait un manque de tact terrible. Mon mari m'a dit que c'était le mépris des parisiens pour la France rurale. Choqué par ce mépris, il a décidé de voter Bayrou sans plus d'hésitations.

Demain nous donnons trois votes à François Bayrou dans notre famille. Si mon fils votait (il aurait pu le faire l'année prochaine), Bayrou en aurait eu quatre. En tant qu'immigrés en France ayant accédé à la citoyennenté, nous avons dû faire face au même mépris, le mépris des gens qui sont arrivés pour ceux qui veulent arriver et c'est cela le problème de la France. Il faut libérer les talents car certains sont jaloux de leurs privilèges et ne veulent pas voir les talents libérés. Il faut faire tomber cette France des privilèges.

Lire ici le dernier message de campagne de François Bayrou.

Lire ici le discours de Pau. Ce discours marquera l'histoire de la politique Française, croyez-moi.

François Bayrou : "Le Béarnais est pauvre mais il ne baisse pas la tête !" (Henri IV)
François Bayrou 2007

Mise au point à propos des commentaires:
P.S. J'ai republié l'article et perdu les commentaires originaux de Salim et Monique. Je les ai recopiés de l'original et republiés ici. Pour cette raison, ils n'apparaissent que comme un seul commentaire. Milles excuses Salim et Monique.

7 comments:

Sophia said...

Salim said...
Tu m'as convaincue et je vais donc voter Bayrou au 1 er tour.
Une autre raison est qu'il est le mieux placé pour battre Sarko au 2 ème tour, ce qui pour moi l'essentiel.

4:47 PM


Anonymous said...
Bravo pour ce magnifique document. Je suis Suisse Romande, je ne voterai pas mais je suis avec beaucoup d'espoir pour notre chère amie la France la montée de F.Bayrou, cet homme qui aime vraiment la France et qui pourra lui apporter beaucoup. Un tel président nous inspirera plus de confiance en l'Europe, car il a le sens de la démocratie, qui est de donner une voix aux minorités.
Bravo pour votre analyse et votre vécu. Je souhaite que votre article soit lu et entendu par le plus grans nombre des français de l'étranger.
Monique Ekelof

5:07 PM


Sophia said...
Cher Salim,
Ce n'était certainement pas mon intention première mais je suis heureuse de ce résultat.
Les media ont cherché à cacher ce paradoxe que tu soulèves: dans tous les sondages, Bayrou est le seul qui est donné vainqueur contre sarkozy au dexième tour. Alors votons Bayrou au premier!

5:19 PM


Sophia said...
Chère Monique,

Merci pour votre commentaire et votre encouragement.

Sophia

5:24 PM


P.S. J'ai republié l'article et perdu les commentaires originaux de salim et Monique. Je les ai recopié de l'original et republié ici. Milles excuses Salim et Monique.

Anonymous said...

Le Canada a cette qualite de ne pas imposer une identite mais apres 16 ans au pays ne serait-il pas le temps venu de laisser la France et de vous occuper de votre pays ... le Canada?

Sophia said...

Anonyme,
J'ai quatre pays et j'arrive à concilier. Faites de même et vous verrez combien vous en sortirez grandi...

Anonymous said...

Je regrette. Deja le titre est 'Francais de Montreal' et non 'Libano-Franco-Belgo-Canadien'. Est-ce que vous votez aux élections de chacun de ces pays? Et pourquoi vos enfants voteraient dans cette élection francaise.

En ce qui me concerne ayant vécu au ME et en France, ayant de la parenté un peu partout dans le monde, ayant épousé une arménienne née en Syrie, eduqée chez les francais, qui parle 6 langues, ayant des enfants qui sont parfaitement trilingues - je me sens bien grandi, mais bien canadien.

Sophia said...

Anonyme,
Très bien pour vous. Pour ma part, je n'ai pas 'vécu' en France, je suis Française et je ne trouve aucun antagonisme à être tout ce que je suis à la fois. Il y a beaucoup de gens qui ont du mal à réconcilier leurs identités et qui ne les conçoivent que de manière antagoniste, pas moi. Je suis une conciliatrice et c'est pour cette raison que je vote Bayrou.

Elizabeth said...

I had to pull out the dictionary, but it's good practice because I will be going to France next month for several days.

So, if Bayrou is like Bill Clinton is Segolene Royal like Hillary? That's what it sounds like to me from your description.

Sophia said...

Elizabeth,
Enjoy your stay in France. Yes Ségolène is like Hillary but worse in my opinion. My husband said to me once that he would have liked to have Ségolène and parents in his office. He is a Psychiatrist. She alwys refused to talk about her past but she has a father who was in the military, mysoginistic, and a mother who was subdued by the father. Ségolène has a victim like stance toward everything in life in addition to being very authoritarian. She for example thought to pput juvenile offenders in special military camps only to change her decision after and assign them to humanitarian work service in Africa. I find this very offending the the African people. Bernard Kochner was helping her in setting up the program. She also was indirectly (by raising paranoia) behind the most tragic judicial error in France, Outreau, where nearly 30 persons from one village were put behind bars and accused of pedophilia on the basis of false accusations

 
Since March 29th 2006